Assiste-t-on à la fin de l’argent liquide ? Pas encore apparemment…

On entend souvent que l’argent liquide est sur le point de disparaître, remplacé par les nouveaux moyens de paiement (mobile, carte sans contact,…). A en croire une étude réalisée par CPor Devises, l’argent liquide a encore de très beaux jours devant lui et devrait conserver sa place de moyen de paiement privilégié dans le monde pendant de nombreuses années encore. L’argent liquide ne compte pas abandonner sa place de leader, conservée depuis des centaines d’année, sans se battre. 

Argent liquide disparaître

De très grandes différences selon les pays

Sans grande surprise, le constat sur l’utilisation de l’argent liquide est vraiment très différent selon le pays étudié. De manière globale, l’argent liquide reste encore très largement en tête et est à l’origine de 85% des transactions dans le monde en 2017. MasterCard met même un chiffre sur ces échanges : 1.400 milliards de dollars d’argent liquide ont transité en 2016. De manière très étonnante, ce chiffre est bien loin d’être en baisse ! En effet, sur les dernières années, le montant total des transactions réalisées avec de l’argent liquide est en hausse constante.

C’est encore dans les pays les moins développés que le recours à l’argent liquide est le plus fréquent. Cela semble logique puisque les pays développés ont désormais tout un tas de moyens pour payer sans avoir à sortir de billet ou de pièce de son porte-monnaie. On pense notamment aux cartes bancaires, qui, grâce au sans contact, sont de plus en plus utilisées pour les petits paiements, ou encore aux smartphones qui, de plus en plus, permettent de payer sans contact. Europe, l’argent liquide ne représente plus que 60% des transactions, et ce chiffre est en forte baisse. Dans les pays nordiques comme le Danemark, la Suède ou la Norvège, des programmes ont vu le jour afin de réduire au minimum l’utilisation d’argent liquide.

Au Royaume-Uni, le paiement sans contact est vraiment de plus en plus marqué et les néo-banques comme Monzo ou Revolut permettent de payer directement avec le mobile. On notera aussi que contrairement à la France où le paiement sans contact est limité à 20€, il est là bas de 30£ (environ 33 euros). La principale raison mise en avant pour toutes ces politiques étant que l’argent liquide rend le blanchiment d’argent très simple. En effet, il est beaucoup plus facile de falsifier des billets que de falsifier un paiement avec une carte de crédit, par exemple. De fait, les coûts engendrés pour les banques seraient largement inférieurs si tous les paiements été effectués avec des moyens de paiement autres que le liquide.

La peur du piratage

Bien évidemment, payer avec des moyens électroniques plutôt que de l’argent liquide n’est pas sans risque. En Allemagne, les habitants sont particulièrement inquiets face aux risques liés aux piratages de leurs données bancaires. De fait, chez nos voisins, les habitants sont encore très nombreux à aller retirer de l’argent au distributeur afin d’effectuer tous leurs paiements en liquide plutôt que d’utiliser le paiement sans contact, qui, comme nous l’avons déjà dit, se développe de plus en plus.

De même, pour les voyages à l’étranger, le recours à l’argent liquide est encore très nettement privilégié. Cela est en très grande partie lié aux frais très importants sur les paiements et retraits qui vous seront facturés en dehors de la zone euro. A ce sujet, les banques en ligne ont des solutions très intéressantes avec des frais compétitifs dans le monde et une absence totale de frais en zone euro. Cependant, pour l’heure, les Français préfèrent encore changer sur place leur argent liquide. « La majorité des Français considère cette solution comme plus économique, plus sûre et plus pratique » comme le précise CPoR Devises dans son rapport.

Assiste-t-on à la fin de l’argent liquide ? Pas encore apparemment…
5 (100%) 1 vote