23% des Français sont en découvert tous les mois !

Etre dans le rouge vif…la peur de très nombreux français. Et pour cause, presque un sur quatre (23%) se retrouve dans cette situation tous les mois. A chaque fois, cela se traduit par des frais très important, qui, en 2016, représentaient en moyenne le montant énorme de 60,20 euros par client de banque. Malgré les nouveaux systèmes de notification qui visent à prévenir les clients lorsqu’ils passent dans le rouge, de très nombreuses personnes ne parviennent toujours pas à garder la tête hors de l’eau. 

Decouvert bancaire francais

Le rouge VIF : le pire des découverts

En matière de découvert, il y a deux niveaux. Le rouge correspond au découvert autorisé par votre banque. Celui ci a un taux qui demeure assez raisonnable et peut ne pas avoir un trop gros impact sur vos dépenses tant que vous n’en abusez pas. En revanche, quand vous passez dans le « rouge vif » c’est à dire que vous dépassez votre taux de découvert autorisé, la donne est totalement différente. Dans ce cas, les frais facturés peuvent très vite atteindre d’importants montants. Au delà de 90 jours, le découvert se transforme alors en crédit à la consommation comme chez Hello bank!.

Heureusement, il y a de moins en moins de personne qui se retrouvent dans cette situation chaque année. Ils sont aujourd’hui 60% à être dans le rouge au moins une fois par an alors qu’ils étaient 65% en 2013. L’étude a été réalisée par Panorabanques.com au près de 80.000 personnes ayant rempli le questionnaire.

Le fondateur de Panorabanques.com déclare notamment que « Les outils numériques ont simplifié la gestion de la trésorerie…On peut désormais consulter son solde en deux minutes dans le métro, vérifier que le virement qu’on attendait est arrivé avant de faire une dépense, arbitrer très rapidement entre son compte d’épargne et son compte courant, paramétrer des alarmes, etc. Bref, avec les nouvelles applications mobiles des différentes banques en ligne et banques traditionnelles, gérer son compte et assuré un suivi de qualité n’a jamais été aussi facile.

Malgré ces nouvelles solutions, 23% des personnes interrogées se retrouve tout de même dans le rouge tous les mois, au minimum une fois. De manière pas très surprenante, ce sont les catégories les plus modestes qui sont les plus touchées, bien que toutes les catégories sociales soient concernées. En l’occurence, le taux est de 27% chez les personnes qui ont moins de 1.500 euros de revenu mensuel, et 13% chez celles ayant plus de 3.000 euros de revenus.

Un coût du découvert en hausse

Malgré le succès grandissant des banques en ligne qui ont des taux de découvert beaucoup plus bas que les banques traditionnelles, le découvert continue de peser sur le budget des français. Par rapport à 2016, il y aurait même eu une hausse du coût des découverts. Les facteurs qui entrent en compte en cas de découvert autorisé sont le taux d’intérêt débiteur fixé par la banque (agios), le montant du découvert et sa durée. Guillaume Clavel, fondateur de Panorabanques.com confirme ce que nous vous disions plus haut concernant la différence entre les établissements physiques et ceux dématérialisés « Le taux est souvent autour de 7 % pour les banques en ligne et de 12-15 % pour les autres ».

En revanche, là où cela devient vraiment très coûteux, c’est lorsque le client dépasse son découvert autorisé. Dans tel cas, le taux augmente considérablement et des commissions d’intervention non négligeables viennent souvent saler encore davantage la facture. Si vous ne retournez pas dans le vert rapidement, une lettre, à vos frais, vous sera également envoyée afin de vous inviter à régulariser au plus vite votre situation. Bref, c’est à éviter à tout prix !

60,20 euros par an en moyenne

Bien que les taux ne soient pas si importants lors de découverts autorisés, la facture explose lors des découverts non autorisés. Les commissions d’intervention constituent une part très importante des 60,20 euros que paye en moyenne un Français par an en frais de découvert (contre 59,80 en 2016). Guillaume Clavel ajoute également « Ce qui coûte surtout, ce sont les commissions d’intervention, de 8 euros par opération car elles s’appliquent à chaque opération dès lors que vous avez dépassé la limite, jusqu’à 80 euros par mois maximum. ».

Si vous avez peur des commissions d’intervention, les banques en ligne sont certainement les solutions qu’il vous faut. En effet, BforBank, Boursorama Banque, Hello Bank!, ING Direct et Fortuneo n’en facturent aucune ! Sans grande surprise, les 23% de personnes qui sont dans le rouge chaque mois sont celles qui payent le plus. En l’occurence, dans cette catégorie, la moyenne n’est pas de 60,20 euros par personne, mais de 185 euros, ce qui représente tout de même une partie très importante de la population.

Très souvent, il est possible de négocier avec votre banque afin d’avoir des packages pour votre découvert. Si vous êtes souvent dans le rouge, n’hésitez surtout pas à négocier afin d’essayer d’avoir des conditions plus favorables. Si votre banque n’est pas prête à négocier, faites jouer la concurrence, et notamment celle des banques en ligne…cela devrait très vite lui faire changer d’avis…ou vous faire changer de banque ! En parallèle, n’hésitez pas à consulter des solutions d’investissement comme de l’épargne dynamique, ou des placements boursiers (cf. cet avis IQ Option).

23% des Français sont en découvert tous les mois !
5 (100%) 2 votes